libib

Menu
Feed

Littérature


Tag List

ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ#ALL
L
L
1 Available

Les Chants de Maldoror et autres textes

comte de Lautréamont, isidore Ducasse

2001    446 Pages    (Le Livre de Poche)

De la peste, du pus et des poux : tel pourrait être le leitmotiv de cet invraisemblable petit brûlot, tout entier nourri de violence, d'idées morbides et de délires à la limite du supportable. Et que n'ont pas supporté les bien-pensants de l'époque, les mêmes qui, à Charleville, méprisaient Rimbaud et l'accusaient, comme on accusa Lautréamont, de vouloir tuer la poésie. Mais le vertige et la démesure furent plus forts que les réactionnaires : Maldoror, le double maléfique de [...]

De la peste, du pus et des poux : tel pourrait être le leitmotiv de cet invraisemblable petit brûlot, tout entier nourri de violence, d'idées morbides et de délires à la limite du supportable. Et que n'ont pas supporté les bien-pensants de l'époque, les mêmes qui, à Charleville, méprisaient Rimbaud et l'accusaient, comme on accusa Lautréamont, de vouloir tuer la poésie. Mais le vertige et la démesure furent plus forts que les réactionnaires : Maldoror, le double maléfique de Lautréamont, en crachant son poison et son fiel, jetait les bases d'une des oeuvres les plus énigmatiques et les plus fascinantes de notre poésie. Alchimie délirante d'un esprit dément, sublime perle noire née d'un champ d'ordures, Les Chants de Maldoror demeurent l'une des rares traces de la fulgurante trajectoire d'Isidore Ducasse, mystérieusement foudroyé en pleine jeunesse. Sa mort, après son oeuvre illuminée, allait alimenter sa légende et le faire entrer dans le club très fermé des poètes mythiques. --Karla Manuele [less]

1 Available

Les villes invisibles

Italo Calvino

2013    208 Pages    (Folio)

«Les villes comme les rêves sont faites de désirs et de peurs, même si le fil de leur discours est secret, leurs règles absurdes, leurs perspectives trompeuses ; et toute chose en cache une autre. – Moi, je n’ai ni désirs, ni peurs, déclara le Khan, et mes rêves sont composés soit par mon esprit soit par le hasard. – Les villes aussi se croient l’œuvre de l’esprit ou du hasard, mais ni l’un ni l’autre ne suffisent pour faire tenir debout leurs murs. Tu ne jouis pas d’ [...]

«Les villes comme les rêves sont faites de désirs et de peurs, même si le fil de leur discours est secret, leurs règles absurdes, leurs perspectives trompeuses ; et toute chose en cache une autre.
– Moi, je n’ai ni désirs, ni peurs, déclara le Khan, et mes rêves sont composés soit par mon esprit soit par le hasard.
– Les villes aussi se croient l’œuvre de l’esprit ou du hasard, mais ni l’un ni l’autre ne suffisent pour faire tenir debout leurs murs. Tu ne jouis pas d’une ville à cause de ses sept ou soixante-dix-sept merveilles, mais de la réponse qu’elle apporte à l’une de tes questions.»

À travers un dialogue imaginaire entre Marco Polo et l’empereur Kublai Khan, Italo Calvino nous offre un «dernier poème d’amour aux villes» et une subtile réflexion sur le langage, l’utopie et notre monde moderne. [less]

1 Available

L'Utopie ou le traité de la meilleure forme de gouvernement

Thomas More

1987    248 Pages    (Flammarion)

En 1516, dans une Angleterre malade, Thomas More conçoit son rêve humaniste : l'île d'Utopie, une communauté civile régie par «la meilleure forme de gouvernement». Éducation du peuple, entraide, tolérance religieuse... il formule avec méthode les principes et les lois de cette cité nouvelle. Mais, loin de constituer une évasion vers un ailleurs idéal, cette Utopie est avant tout une réflexion sur les fondements éthiques et politiques d'une société juste et heureuse. De ce récit [...]

En 1516, dans une Angleterre malade, Thomas More conçoit son rêve humaniste : l'île d'Utopie,
une communauté civile régie par «la meilleure forme de gouvernement». Éducation du peuple, entraide, tolérance religieuse... il formule avec méthode les principes et les lois de cette cité nouvelle. Mais, loin de constituer une évasion vers un ailleurs idéal, cette Utopie est avant tout une réflexion sur les fondements éthiques et politiques d'une société juste et heureuse.
De ce récit de l'île de Nulle-Part est né un genre littéraire et philosophique, un horizon vers lequel regarde encore l'humanité pour construire le progrès. [less]

Q
Q
1 Available

Quad et Trio du Fantôme,... que nuages..., Nacht und Träume suivi de L'épuisé par Gilles Deleuze

Samuel Beckett

1999    105 Pages    (Editions de Minuit)

" Trio du Fantôme, … que nuages…, Quad, Nacht und Traüme , font partie de ce que Deleuze nomme chez Beckett la langue des images et des espaces, celle qui " reste en rapport avec le langage, mais se dresse ou se tend dans ses trous, ses écarts ou ses silences. Tantôt elle opère elle-même en silence, tantôt elle se sert d'une voix enregistrée qui la présente, et, bien plus, elle force les paroles à devenir image, mouvement, chanson, poème. Sans doute naît-elle dans les romans et [...]

" Trio du Fantôme, … que nuages…, Quad, Nacht und Traüme , font partie de ce que Deleuze nomme chez Beckett la langue des images et des espaces, celle qui " reste en rapport avec le langage, mais se dresse ou se tend dans ses trous, ses écarts ou ses silences. Tantôt elle opère elle-même en silence, tantôt elle se sert d'une voix enregistrée qui la présente, et, bien plus, elle force les paroles à devenir image, mouvement, chanson, poème. Sans doute naît-elle dans les romans et les nouvelles, passe-t-elle par le théâtre, mais c'est à la télévision qu’elle accomplit son opération propre, distincte des deux premières. Quad sera Espace avec silence et éventuellement musique. Trio du Fantôme sera Espace avec voix présentatrice et musique. ... que nuages... sera Image avec voix et poème. Nacht und Traüme sera Image avec silence, chanson et musique. " [less]

T
T
1 Available

Tentative d'épuisement d'un lieu parisien

Georges Perec

2008    49 Pages    (Christian Bourgois Editeur)

En octobre 1974 Georges Perec s'est installé pendant trois jours consécutifs place Saint-Sulpice à Paris. A différents moments de la journée, il a noté ce qu'il voyait : les évènements ordinaires de la rue, les gens, véhicules, animaux, nuages et le passage du temps. Des listes. Les faits insignifiants de la vie quotidienne. Rien, ou presque rien. Mais un regard, une perception humaine, unique, vibrante, impressionniste, variable, comme celle de Monet devant la cathédrale de Rouen. Les [...]

En octobre 1974 Georges Perec s'est installé pendant trois jours consécutifs place Saint-Sulpice à Paris. A différents moments de la journée, il a noté ce qu'il voyait : les évènements ordinaires de la rue, les gens, véhicules, animaux, nuages et le passage du temps.
Des listes. Les faits insignifiants de la vie quotidienne. Rien, ou presque rien. Mais un regard, une perception humaine, unique, vibrante, impressionniste, variable, comme celle de Monet devant la cathédrale de Rouen. Les mille petits détails inaperçus qui font la vie d'une grande cité – d'un quartier dans une grande cité. Les mille variations imperceptibles du temps, de la lumière, du décor, du vivant. Autobus, chiens, passants, touristes. « Ce qui se passe quand il ne se passe rien, sinon du temps, des gens, des voitures et des nuages. » Ce texte magistral dans l’œuvre de Perec figure à présent au rang des classiques.

Georges Perec est né le 7 mars 1936 à Paris. Son père est tué sur le front et sa mère en déportation. Il revient à Paris en 1945 où il est adopté par sa tante et effectue toute sa scolarité. De 1958 à 1959, il fait son service militaire à Pau, dans les parachutistes. Il entre au CNRS en 1962 et y devient documentaliste en neurophysiologie. Il reçoit le Prix Renaudot pour Les choses en 1965 et entre à l'Oulipo en 1967. En 1978, il publie La Vie mode d'emploi qui connaît un succès immédiat. Il quitte alors son emploi au CNRS pour se consacrer entièrement à l’écriture. Il meurt le 3 mars 1982. [less]

Feed

@gerphau
FORNEY (https://bibliotheques-specialisees.paris.fr) bibliothèque municipale spécialisée Beaux-Arts / Arts Décoratifs / Architecture
@gerphau
ARCHIRES (https://www.archires.archi.fr) catalogue des bibliothèques des Ecoles d'Architecture et des laboratoires
@gerphau
BPI (http://catalogue.bpi.fr/) le catalogue de la Bibliothèque Publique d'Information (Beaubourg) - beau fond Art/Architecture/Urbanisme
@gerphau
SUDOC (http://www.sudoc.abes.fr) le catalogue des bibliothèques universitaires de France
@gerphau
le classement du catalogue est thématique : Philosophie = 1 / Arch.-Urb. = 2 / Publications du GERPHAU = 3
loading
Powered by Libib