libib

Menu
Feed

THESES - HDR


Tag List

ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ#ALL
A
A
1 Available

Architecture et phénoménologie : résonances - tournant idéologique des années 1950 et perspectives contemporaines -

Maëlle Tessier

(Thèse d'Histoire de l'Art - Université Paris 1 Panthéon Sorbonne)

(thèse sous la direction de Claude Massu) La phénoménologie naît à l'orée du 20ème siècle avec Husserl. Cette théorie de la connaissance qui se donne pour tâche d'élucider ce qui se présente à la conscience, marque une rupture avec l'appréhension dichotomique du monde issue de l'héritage cartésien. Elle est l'expression d'une vision d'entités relationnelles complexes où sujet et objet sont en perpétuelle interaction. Le postulat de cette thèse est de percer en quoi cette mé [...]

(thèse sous la direction de Claude Massu)
La phénoménologie naît à l'orée du 20ème siècle avec Husserl. Cette théorie de la connaissance qui se donne pour tâche d'élucider ce qui se présente à la conscience, marque une rupture avec l'appréhension dichotomique du monde issue de l'héritage cartésien. Elle est l'expression d'une vision d'entités relationnelles complexes où sujet et objet sont en perpétuelle interaction.
Le postulat de cette thèse est de percer en quoi cette méthode philosophique renouvelle notre manière d'appréhender le monde et rejaillit sur le sens de discours et d'actions d'architectes dans la seconde partie du 20ème siècle.
Cette recherche se structure en trois parties. La première s'attèle à faire le point sur les liens entre ces deux disciplines que sont la phénoménologie et l'architecture. Les deux parties suivantes visent à élucider la résonance de l'attitude phénoménologique sur certaines postures architecturales, d'un point de vue méthodologique d'une part en abordant la question de la description du réel et d'un point de vue conceptuel d'autre part en s'intéressant plus particulièrement à l'entre des choses.
Par la recherche historique, cette thèse établit des corrélations entre les buts conscients poursuivis par des architectes remettant en cause les dogmes de la modernité tel Aldo van Eyck ou Alison et Peter Smithson, et leur sens philosophique. Dans cette même perspective, ce travail trouve des prolongements contemporains au travers de deux figures emblématiques de la scène architecturale actuelle : le hollandais Rem Koolhaas et le suisse Peter Zumthor.
Les trois temps de cette thèse convergent vers la connaissance de l'influence de la phénoménologie sur la pensée spatiale pour contrer une connaissance objective du monde qui serait un processus de rationalisation de l'expérience sensible. [less]

C
C
2 Available

Conditions d'air - poïétique et politique des architectures de l'ambiance - (2 tomes)

Emmanuel Doutriaux

2015    (Thèse de Doctorat en Architecture : Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis - Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Paris La Villette - laboratoire GERPHAU)

(thèse sous la direction de Chris Younès) La recherche met en jeu la place accordée à l'espace en architecture. Etablissant celle-ci en un détachement disciplinaire et une langue propre, autour d'un sujet-oeil dont le corps s'est absenté, le concept d'espace procède d'une double objectivation. Il apparaît assigné à la conception du pro-jet moderne. D'où l'hypothèse que "nous n'aurions jamais été spatiaux", sinon au titre de cette avine parenthèse. Champ opératoire de simulation, [...]

(thèse sous la direction de Chris Younès) La recherche met en jeu la place accordée à l'espace en architecture. Etablissant celle-ci en un détachement disciplinaire et une langue propre, autour d'un sujet-oeil dont le corps s'est absenté, le concept d'espace procède d'une double objectivation. Il apparaît assigné à la conception du pro-jet moderne. D'où l'hypothèse que "nous n'aurions jamais été spatiaux", sinon au titre de cette avine parenthèse.
Champ opératoire de simulation, expression sensorielle et sensible, creuset des socialités, l'ambiance conduit à penser l'architecture comme potentialisation des subjectivations et des interrelations. Aussi son horizon se partage-t-il entre phénoménologie, sociologie de l'action située et philosophie pragmatiste.
Traiter de l'air, cet invisible par nature, c'est embrasser les enjeux contemporains de la production architecturale, aux prises avec les injonctions contradictoires de l'échange aéraulique et du contrôle énergétique. C'est reconsidérer le construit au rythme du respiratoire.
Au prisme de la poïétique, sont réinterrogées, sur le registre de la simulation, les modalités de perception et de production du milieu artefactuel qu'est l'architecture.
Au titre d'une politique des ambiances, sur le plan de la conception de l'air, cette recherche investigue la problématique du commun, à l'abir de programmes ouverts pour architectures à forte capacité.
Le travail donne lieu à l'examen critique des productions de Le Corbusier (Armée du Salut) et de Robain & Guieysse (Mie de Pain, Paris), de Christophe Amsler et de Philippe Rahm, de Sanaa (learning center, Lausanne) et de Lacaton & Vassal (école d'architecture, Nantes). [less]

E
E
2 Available

Eléments vers une éthique de l'habitation

Mathias Rollot

2016    (Thèse de Doctorat en Architecture : Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis - Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Paris La Villette - laboratoire GERPHAU)

(thèse sous la direction de Chris Younès et Stéphane Bonzani) Enquêtant sur ce que pourrait signifier concevoir des établissements humains mieux à même d'accompagner l'habitation, la thèse cherche à démontrer qu'il est possible de construire une éthique pour l'architecture depuis l'étude de la notion philosophique d'habiter. Quel sens pourrait-il y avoir à parler d'éthique de l'habitation, et en quoi son explicitation pourrait-elle aider à envisager concrètement l'architecture [...]

(thèse sous la direction de Chris Younès et Stéphane Bonzani)
Enquêtant sur ce que pourrait signifier concevoir des établissements humains mieux à même d'accompagner l'habitation, la thèse cherche à démontrer qu'il est possible de construire une éthique pour l'architecture depuis l'étude de la notion philosophique d'habiter. Quel sens pourrait-il y avoir à parler d'éthique de l'habitation, et en quoi son explicitation pourrait-elle aider à envisager concrètement l'architecture comme pensée, pratique et discipline à l'heure actuelle ? C'est en découvrant, mais aussi en construisant et ré-inventant un sens à l'idée d'habiter que la thèse démontrera cette notion philosophique comme porteuse d'"éléments" à même d'aider à la constitution de pareille éthique. [less]

L
L
2 Available

La ligne d'édifier - invention architecturale et transmilieu(x) -

Stéphane Bonzani

2010    (Thèse de Doctorat de Philosophie : Université Jean Moulin Lyon 3 )

(thèse sous la direction de Chris Younès) Que veut dire inventer en architecture ? Cette vieille question se trouve reposée aujourd’hui avec insistance. En effet, les conditions contemporaines de l’habitation humaine caractérisées par une forme d’épuisement du dehors ont profondément bouleversé les modalités de cette activité. Fondée, dans la pensée occidentale du moins, sur un mouvement d’expansion, la constitution de milieux habités trouvait son sens dans la tension du [...]

(thèse sous la direction de Chris Younès)
Que veut dire inventer en architecture ? Cette vieille question se trouve reposée aujourd’hui avec insistance. En effet, les conditions contemporaines de l’habitation humaine caractérisées par une forme d’épuisement du dehors ont profondément bouleversé les modalités de cette activité. Fondée, dans la pensée occidentale du moins, sur un mouvement d’expansion, la constitution de milieux habités trouvait son sens dans la tension du rapport inquiet mais fertile à l’étrangeté radicale de l’extériorité. Afin d’analyser cette mutation, nous cherchons d’abord à saisir la profonde originalité de l’invention architecturale désignée comme « ligne d’édifier ». Son mouvement rythmique n’est ni celui de la découverte, ni celui de la création, mais procède plutôt par ouverture ou instauration d’un milieu habitable. Cette définition permet ensuite de revisiter quelques grands textes fondamentaux de l’histoire de l’architecture (Vitruve, Alberti, Ledoux, Le Corbusier). Interrogés à partir de l’hypothèse d’un effacement progressif de l’extériorité à l’empire humain, ces écrits laissent percevoir comment la ligne d’édifier, cette ligne du monde, s’infléchit jusqu’à éprouver une situation limite : le bouclage. La dernière partie de la recherche explore plus directement la situation contemporaine et les pistes émergentes permettant de sortir de l’épuisement. L’hypothèse de réponse, basée sur la puissance régénérative de l’invention architecturale par la reliance, invite à élaborer le concept de transmilieu(x). Dépassant les frontières entre les échelles, les disciplines, et entre nature et culture, ce concept pourrait constituer le point de départ d’une autre pensée de l’architecture. [less]

1 Available

La résilience urbaine : art de la crise et architectures pirates

Marco Stathopoulos

2016    (Thèse de Doctorat en Architecture : Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis - Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Paris La Villette - laboratoire GERPHAU)

(thèse sous la direction de Chris Younès et Thierry Paquot) Le concept de résilience a été adopté dans le langage et les pratiques de l'urbanisation planétaire croissante, dont le modèle dominant est la planification. La théorie de la résilience est cependant critiquée, notamment pour sa difficulté à mener à des résultats prévisibles, ou pour sa récupération par les approches la plus néolibérales de cette planification. Cette thèse montre qu'elle peut aussi être un point de [...]

(thèse sous la direction de Chris Younès et Thierry Paquot)
Le concept de résilience a été adopté dans le langage et les pratiques de l'urbanisation planétaire croissante, dont le modèle dominant est la planification. La théorie de la résilience est cependant critiquée, notamment pour sa difficulté à mener à des résultats prévisibles, ou pour sa récupération par les approches la plus néolibérales de cette planification. Cette thèse montre qu'elle peut aussi être un point de départ pour questionner le modèle dominant et ouvrir à d'autres manières d'appréhender, théoriser et concevoir l'urbain. Elle développe comment la théorie de la résilience urbaine peut se fonder sur un cadre conceptuel spécifique, dont les critères permettent notamment d'orienter des choix lors d'une mise en projet. La recherche débute avec le corpus qui s'est structuré en écologie, qui a ouvert à une théorie de la résilience dans l'urbain, et e, développe les singularités. Etant donné que le modèle dominant entretient un brouillage des repères, elle emprunte une méthode d'analyse métaphorique, transportant donc la théorisation en dehors des cadres de celui-ci. Elle propose pour cela un concept, celui de "piraterie urbaine", comme art de la mise en projet de résilience. La métaphore de la piraterie est construite autour de son sens étymologique, de ses archétypes, et de son histoire. A travers elle sont notamment théorisés : les conditions de la résilience et leurs aspects qualitatifs ; le rapport à la forme architecturale, au temps et au lieu d'un urbain conçu selon ses critères ; sa symbolique et son décalage vis-à-vis du modèle dominant ; sa dimension politique, dialogique, expérimentale et incrémentale ; les repères et seuils orientant des choix architecturaux et urbains. [less]

2 Available

La techno-cité - devenir urbain de l'humanité ? -

Xavier Bonnaud

2005    (Thèse de doctorat Savoirs et pratiques de l'urbanisme : Institut d'Urbanisme de Paris - Université Paris XII Créteil)

(thèse sous la direction de Thierry Paquot) Prenant son origine en Occident, l'urbanisation propage actuellement une technocité où cohabitent autant l'appareillage d'une humanité épanouie que les risques d'une termitière techno-totalitaire pseudo-chic. Partant d'une enquête philosophique sur la technique et de situations emblématiques de cette nouvelle technicité urbaine, nous exposerons les spécificités de ce nouveau biotope et réfléchirons aux turbulences culturelles issues de [...]

(thèse sous la direction de Thierry Paquot)
Prenant son origine en Occident, l'urbanisation propage actuellement une technocité où cohabitent autant l'appareillage d'une humanité épanouie que les risques d'une termitière techno-totalitaire pseudo-chic. Partant d'une enquête philosophique sur la technique et de situations emblématiques de cette nouvelle technicité urbaine, nous exposerons les spécificités de ce nouveau biotope et réfléchirons aux turbulences culturelles issues de telles transformations de notre environnement. L'accroissement technique offre de nouvelles dimensions à l'activité humaine. L'imbrication des corps, des objets technologiques et des territoires dessine des organisations inédites. De nouvelles données sensorielles, perceptives et cognitives s'édifient. Une mutation urbaine se dessine, qui accélère artificiellement l'évolution de l'espèce : nous en questionnerons les enjeux anthropologiques. Quelles réflexions sur l'urbanisme pourraient nous éviter la réalisation d'une glaciale utopie technicienne ? [less]

1 Available

L'image édifiante - le rôle des images de référence en architecture -

Anne Frémy

2016    (Thèse de Doctorat en Architecture : Université Paris-Saclay - Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Versailles)

(thèse sous la direction de Philippe Potié) L'iconographie est la seconde nature de l'architecture, elle est à la fois son double et son ombre car sans cesse l'architecture se manifeste conjointement dans sa matérialité construite et dans des ensembles d'images, qu'ils soient inventaires, documentaires, prospectifs ou publicitaires. Outil de connaissance, de transmission, de diagnostic, d'investigation ou de projet, l'image agit sur l'architecture comme source d'inspiration noétique et po [...]

(thèse sous la direction de Philippe Potié)
L'iconographie est la seconde nature de l'architecture, elle est à la fois son double et son ombre car sans cesse l'architecture se manifeste conjointement dans sa matérialité construite et dans des ensembles d'images, qu'ils soient inventaires, documentaires, prospectifs ou publicitaires.
Outil de connaissance, de transmission, de diagnostic, d'investigation ou de projet, l'image agit sur l'architecture comme source d'inspiration noétique et poétique. Consciemment ou inconsciemment, la mémoire des images, de toutes les images, architecturales ou non, participe à l'édification des bâtiments.
Le principe de la référence visuelle, énoncé d'abord comme le moyen d'échafauder, de démontrer et de partager des règles et des méthodes, s'avère déterminant pour la construction de l'édifice comme pour celle de l'architecte. En effet, dès Vitruve, les architectes furent encouragés à enrichir leurs oeuvres de références piochées dans tous les domaines de la connaissance ; chaque corpus visant à mettre en évidence non seulement un savoir disciplinaire mais aussi le stock symbolique sans lequel un architecte ne saurait se situer ni s'affirmer comme tel.
Il s'agit aujourd'hui d'approfondir ces questions intuitives, en inscrivant le principe de la référence visuelle dans une perspective historique et théorique qui l'éclaire : les procédures contemplatives et divinatoires, les arts de la mémoire et la pratique contemporaine de l'atlas sont mis à contribution pour vérifier l'hypothèse que ces images pensantes sont pour l'architecte des outils de projet puissamment opérants. [less]

R
R
2 Available

Restes comme ressources - recycler l'urbain entre "ville sanitaire" et "ville durable". Naples, 1884-2004. -

Roberto d'Arienzo

2015    (Thèse de Doctorat en Architecture : Ecole Spéciale d'Architecture de Paris - Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Paris La Villette - laboratoire GERPHAU / Université de Naples Frederico II)

(thèse en co-tutelle internationale avec Chris Younès et Leonardo Di Mauro) La thèse aborde le dispositif urbain sous l’angle des multiples transformations entrelacées qui caractérisent son fonctionnement, et notamment à travers l’analyse des restes inévitablement engendrés, auxquels nous attribuons le rôle de précieux témoignages pour représenter son efficacité. Deux cycles majeurs sont explorés : le premier, qui intéresse l’utilisation/consommation des ressources et qui s [...]

(thèse en co-tutelle internationale avec Chris Younès et Leonardo Di Mauro)
La thèse aborde le dispositif urbain sous l’angle des multiples transformations entrelacées qui caractérisent son fonctionnement, et notamment à travers l’analyse des restes inévitablement engendrés, auxquels nous attribuons le rôle de précieux témoignages pour représenter son efficacité.
Deux cycles majeurs sont explorés : le premier, qui intéresse l’utilisation/consommation des ressources et qui s’avère responsable de la production de matières déchues ; le deuxième, qui concerne la construction/transformation du milieu et génère structures et parcelles délaissées.
A travers l’étude d’un cas spécifique, Naples, pendant une période allant de fin XIXe siècle aux années 2010, la recherche met en évidence le rôle fondateur du rémanent, à la fois au sein des opérations de fabrication de la ville et dans son fonctionnement métabolique : l’alternance cyclique d’opérations de valorisation et/ou de rejet permet de souligner l’ambigüité des restes en question, en tension perpétuelle entre problèmes et opportunités, entre sous-produits inutilisables d’un processus donné - restes de, outputs, restes/déchets - et parties essentielles pour l’accomplissement d’une action - restes pour, inputs, restes/ressources. [less]

T
T
1 Available

Territoires entre-deux : Agencements, biopolitique et junkspace

Ana-Alice Finichiu

2014    (Thèse de Doctorat en Architecture : Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis - Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Paris La Villette - laboratoire GERPHAU / Université Libre de Bruxelles - Faculté d'Architecture)

(thèse en co-tutelle internationale avec Chris YOUNES et Carine JACQUES) Le diagnostic de Rem Koolhaas sur les métropoles actuelles montre une ville générique, sans fin, sans identité, sans passé, sans rues, la seule activité qui reste est le shopping et la condition « in-transit » devient universelle. À cette analyse manque une partie très importante, la condition biopolitique de la métropole, qui expliquerait plusieurs des caractéristiques de ce Junkspace, comme le fait qu’il [...]

(thèse en co-tutelle internationale avec Chris YOUNES et Carine JACQUES)
Le diagnostic de Rem Koolhaas sur les métropoles actuelles montre une ville générique, sans fin, sans identité, sans passé, sans rues, la seule activité qui reste est le shopping et la condition « in-transit » devient universelle. À cette analyse manque une partie très importante, la condition biopolitique de la métropole, qui expliquerait plusieurs des caractéristiques de ce Junkspace, comme le fait qu’il contient la possibilité de résistance face au générique.

À la lumière de ce constat et suivant les directions de pensée que Gilles Deleuze et Félix Guattari ouvrent dans Mille Plateaux, cette thèse propose d’identifier les intervalles témoignant de la dimension biopolitique du Junkspace au travers d’une mobilisation de la théorie des agencements comme hypothèse pour la théorie architecturale et urbaine. Le postulat général est que ces intervalles seraient des territoires entre-deux qui fonctionneraient comme des laboratoires d’agencements témoignant d’une pratique architecturale politique redéfinissant le rôle même de l’architecte.

Trois axes de recherche sont déployés. Le premier interroge la pertinence d’une pensée architecturale en termes d’agencements dans le contexte des transformations actuelles des territoires. À la suite d’un croisement avec la pensée de Deleuze et Guattari l’architecture se comprend dans son processus d’agencement et réagencement. Le second axe interroge la dimension biopolitique du Junkspace identifiant les points critiques de ses agencements et évaluant le paradoxe de l’entre-deux. Le troisième axe met à l’épreuve le potentiel des territoires entre-deux de créer des opportunités pour de nouvelles configurations spatiales. [less]

Feed

@gerphau
FORNEY (https://bibliotheques-specialisees.paris.fr) bibliothèque municipale spécialisée Beaux-Arts / Arts Décoratifs / Architecture
@gerphau
ARCHIRES (https://www.archires.archi.fr) catalogue des bibliothèques des Ecoles d'Architecture et des laboratoires
@gerphau
BPI (http://catalogue.bpi.fr/) le catalogue de la Bibliothèque Publique d'Information (Beaubourg) - beau fond Art/Architecture/Urbanisme
@gerphau
SUDOC (http://www.sudoc.abes.fr) le catalogue des bibliothèques universitaires de France
@gerphau
le classement du catalogue est thématique : Philosophie = 1 / Arch.-Urb. = 2 / Publications du GERPHAU = 3
loading
Powered by Libib